Call for Papers: PhaenEx 7.2 /  Appel à contributions : PhaenEx, n° 7.2

Jun 24, 2011 Apr 27, 2012

Call for Papers: PhaenEx 7.2
Special Topic: Phenomenology, Affect, and Emotion (Fall/Winter 2012)

Lead Editors: Ami Harbin Harbin and Lisa Guenther Guenther

Papers dealing with the topic of Phenomenology, Affect, and Emotion are invited for publication review for the Fall/Winter 2012 issue of PhaenEx: Journal of Existential and Phenomenological Theory and
Culture. Submissions should be made on line at Windsor by April 1, 2012.

Please contact the lead editors directly with any questions regarding submissions. PhaenEx publishes in both French and English. [La version française suit.] All submissions will be subject to double
anonymous peer review.

Possible paper topics include:
Critical discussions of phenomenological accounts of affect and/or emotion in the work of Heidegger, Sartre, Beauvoir, Levinas, Fanon, Merleau-Ponty, Scheler, Solomon, Tomkins and others. What are the
possibilities for phenomenological engagements with Deleuze's theory of affect, or Deleuzian engagements with phenomenological approaches to affect?

Original phenomenological accounts of affects such as anxiety, shame, joy, anger, lust, sadness, fear, surprise, disgust, fatigue, and so forth.

Broader philosophical reflections on the significance of affect and emotion: To what extent are affects and emotions individual or collective? How do affect and emotion relate to expression and
action? In what particular ways do phenomenological approaches enrich our understanding of what emotions do and motivate? What are the temporal dimensions of affect and emotion, and how do these shape our experience of temporality as such? How do affects and emotions intersect with and structure physical and social spaces?

Engagements with the literature on phenomenological psychology: What is the role of affect in schizophrenia, depression, mania, and other psychiatric disorders (as discussed, for example, in the work of Sass, Parnas, Minkowski, and others)? What is the relation between affect, perception and cognition (for example, in the work of Gallagher, Zahavi, Dreyfus, Prinz, De Sousa, Goldie and others who are working to bridge the gap between phenomenology and cognitive science)?

Engagements with recent literature on affect in literary studies, cultural studies, gender studies and other disciplines, such as work by Lauren Berlant, Sara Ahmed, Teresa Brennan, Eve Kosofsky Sedgwick,
Sandra Bartky and others.

Explorations of the politics of affect: How do affect and emotion shape the political landscape in specific political contexts, such as the War on Terror, the 'Arab Spring,' the politics of the hijab, and
recent protests in Europe and the US against economic restructuring? What role does affect play in racism, sexism, heterosexism, ableism, and other forms of oppression?

Appel à contributions : PhaenEx, n° 7.2
La phénoménologie et les émotions (automne/hiver 2012)

Responsables du numéro : Ami Harbin Harbin et Lisa Guenther Guenther

PhaenEx. Revue de théorie et culture existentialistes et phénoménologiques invite la soumission de textes pour le numéro d'automne-hiver 2012. Ce numéro thématique cherche à rassembler des articles touchant à la phénoménologie et aux émotions. Toute contribution doit être soumise directement sur le site Internet de PhaenEx à l'adresse Windsor avant le 1er avril 2012.

Pour tout renseignement, veuillez contacter les responsables du numéro. La revue PhaenEx est officiellement bilingue. Les articles seront soumis à une double évaluation par les pairs.

À titre d'exemple, nous invitons les articles portant sur :
La discussion critique des approches phénoménologiques de l'affectivité, notamment dans les oeuvres de Heidegger, Sartre, Beauvoir, Levinas, Fanon, Merleau-Ponty, Scheler, Solomon, Tomkins et d'autres. La discussion pourra porter, par exemple, sur le rapport entre l'approche deleuzienne des émotions et celle de la phénoménologie.

Toute discussion ou exposition originales touchant des émotions particulières, dont l'anxiété, la honte, la joie, la colère, la concupiscence ou la lascivité, la tristesse, la peur, la surprise, le dégoût, etc.

Toute réflexion philosophique sur la signification des émotions et des passions, par exemple quant aux questions suivantes : faut-il considérer l'affectivité, au sens de « émotions considérées en général », comme un phénomène individuel, idiosyncrasique ou originairement collectif? Quels sont les rapports entre l'affectivité et l'expression, l'affectivité et l'action humaine? Quelle est la contribution de la pensée phénoménologique à l'intelligence de l'affectivité? Quels sont les aspects « temporels » qui caractérisent l'affectivité; comment et en quoi l'affectivité influence-t-elle le sens temporel? Enfin, quel rôle les émotions jouent-elles dans la
modification et l'influence des espaces sociaux et physiques?

La psychologie phénoménologique, par exemple quant aux questions suivantes : quels sont les rôles joués par l'affectivité dans des conditions telles que la schizophrénie, la dépression, la « manie » et d'autres conditions psychiatriques (discutées par Sass, Parnas, Minkowski et d'autres)? Comment penser les relations entre les émotions et la perception ou la cognition (quant aux recherches de Gallagher, Zahavi, Dreyfus, Prinz, De Sousa, Goldie et d'autres qui recherchent des liens entre la phénoménologie et la science cognitive)?

Des discussions de l'affectivité par rapport aux études littéraires, aux « cultural studies », aux études du genre, etc. (voir les travaux de Lauren Berlant, Sara Ahmed, Teresa Brennan, Julia Kristeva, Luce Irigaray, Sara Kofman, Eve Kosofsky Sedgwick, Sandra Bartky, et al.).

La politique des affectes et, notamment, des discussions des émotions provenant des paysages politiques, comme la guerre contre « la terreur », le « Printemps arabe », la politique du hijab, la résistance en Europe contre le FMI et la restructuration économique, etc. Comment, enfin, discerner le sens et le rôle joué par l'affectivité dans les
formations symbolico-politiques comme le racisme, le sexisme, l'« hétérosexisme », l'« ableism », etc.

Copyright © 2011 Canadian Society for Women in Philosophy